01 décembre 2009

Bleu – une histoire d'amour triste(1)

u_508982483_6158461_fm_0_gp_10J’ai lu une histoire d’amour en chinois qui me touche bien.

Combien de gays et de lesbiens, à cause de la pression d’autrui, ne peut s’aimer à l’interieur...

Dans ma vie universitaire, j’ai eu trois petites amies en total, oui, c’étaient des filles

Mais je n’aime qu’une personne, c’était un garçon , un garçon très beau pour moi, qui ressemble beaucoup à un héro dans une série de dessins animés que j’aime bien.

On était de bons amis pour deux ans.

On jouait les jeux vidéos ensemble

On jouait le CS, ou participait dans le même équippe

Mais subitement il est arrivé le SRAS

Et ce qui a accompagné le SRAS pour moi c’était une amour profonde mais secrète dans mon coeur

On est interdit de sortir pendant ce temps

Et cela m’a donné l’opportunité de rester avec lui tous les jours et les soirs

Tous les jours, il m’a réveillé

Après le petit déjeuner, on est allé surfer sur l’Internet

Tous les après-midis, on allé à la classe pour faire les études

Et le soir on faisait les appelles pour demander de la bière

La nuit, il s’allongeait sur mon lit et jouait le GBA

Je restais dans ses bras en chantant

Tous nos amis de notre chambre ont fait des plaisanteries en nous cinsidérant comme deux gays

On l’a reconnu en riant et même en appelant mutuellement « mari »et « femme »

Mais je sais bien que je le suis, mais lui, il ne l’est pas.

Il faisait chaude dans la chambre où on surfait sur l’Internet

Et il m’a apporté tout le temps les boissons glacés et les esquimaux

Quand on faisait des études, je ne voulais me concentrait que par tirer sa main furtivement

Tous les jours, après le dîner, c’était pour lui l’heure d’appeler sa petite amie d’une autre école

Chaque fois je les entendais parler par le téléphone, j’étais très triste

Peu temps après il semblait qu’il ait pris conscience de cela

Et puis tous les jours il s’éloignait de moi pour faire les appelles

Et après les coups de téléphone, il toujours me frappait à la tête pour me consoler

Un jour, pendant la nuit, je l’a serré dans mes bras

Et lui a dit que j’aimais bien cela

Il n’a rien dit

Justement m’a serré plus étroitement

Et je lui ai fait un bisou sur le visage furtivement

Après un temps un peu long

Il m’a demandé à voix basse, « tu n’es pas gay, n’est-ce pas ? »

J’ai dit,

« c’est toi qui es gay. »

Puis je l’a chassé de mon lit.

Mais après, toutes les nuits, avant qu’il ne rentrait chez son lit

Il me faisait toujours un petit bisou selon ma demande

Les jours où on restait ensemble, je me sentais très heureux

Même si je m’ordonnais tout le temps de ne pas l’aimer

Je trouvais que je ne pouvais pas m’empêcher de l’aimer

                                                       ( à continuer)

Posté par Marie-eave à 08:29 - - Commentaires [0] - Permalien [#]

Commentaires sur Bleu – une histoire d'amour triste(1)

Poster un commentaire